Guide des droits et des démarches administratives

Reprise d'une entreprise : définir son projet et cibler le type d'entreprise à reprendre
Fiche pratique

La reprise d'une entreprise ne se limite pas uniquement aux questions économiques et financières. Cette opération dépend aussi d'éléments humains : elle doit être réalisée en cohérence avec vos motivations, vos compétences et votre mode de vie.

Plusieurs raisons peuvent justifier votre désir d'entreprendre sans partir de zéro :

  • La sécurité : vous avez une meilleure visibilité sur les éléments à améliorer ou à supprimer dans l'entreprise, sur les perspectives de développement, etc.

  • Le développement plus rapide : vous bénéficiez d'un concept éprouvé, d'une organisation opérationnelle, d'un personnel formé et d'une clientèle acquise.

  • Le financement bancaire plus facile : en général, les banquiers sont plus enclins à financer un projet concret. Ils pourront se baser sur les 3 derniers exercices de l'entreprise.

À noter
Le plus souvent, la reprise d'une entreprise permet également de dégager un revenu dès votre première année d'activité.
  • Le coût : l'obtention d'un prêt est plus facile, mais l'apport personnel est aussi plus conséquent.

  • La rareté : il existe une forte concurrence entre les repreneurs, il peut être laborieux de trouver la bonne affaire.

  • Les compétences attendues : vous devez être opérationnel dès votre entrée en fonction, vous ne bénéficiez pas du laps de temps nécessaire à votre adaptation.

  • L'encadrement de l'activité : vous serez limité dans votre développement par une base préexistante (activité initiale, projets en cours, personnel déjà recruté).

La reprise d'une entreprise nécessite que vous soyez d'autant plus vigilant, vous devrez vérifier toutes les informations fournies par le vendeur.

Le bilan personnel constitue la première étape du processus qui vous conduira à la reprise d'une entreprise. Il consiste en une réflexion globale sur votre projet, vos motivations profondes et vos objectifs, à court et à long terme.

Cette réflexion doit vous amener à vous interroger sur les points suivants :

  • Vos motivations : qu'est-ce qui vous attire vers la reprise d'une entreprise ? L'envie changer de vie professionnelle, l'envie de manager une équipe, un besoin d'indépendance, une opportunité financière, etc.

  • Vos expériences professionnelles et compétences : êtes-vous qualifié pour reprendre une entreprise ? Pouvez-vous suivre une formation pour vous mettre à niveau ?

  • Vos moyens financiers : quels fonds personnels et financements extérieurs pouvez-vous mobiliser ?

  • Vos contraintes personnelles : quel serait l'impact de la reprise sur votre famille et vos proches ?

  • Vos objectifs : souhaitez-vous reprendre un fonds de commerce de manière progressive, pourquoi pas avec une période de location-gérance ? Envisagez-vous d'acquérir rapidement la majorité de gestion d'une société ? Préférez-vous assurer la pérennité d'une entreprise familiale pour la transmettre à vos enfants plus tard ?

La recherche du type d'entreprise est la suite logique de votre bilan personnel. Cette recherche implique que vous ayez défini les axes principaux de votre projet.

Votre recherche peut s'appuyer sur les critères suivants :

  • Secteur d'activité

  • Localisation de l'entreprise

  • Taille de l'entreprise (chiffre d'affaires et effectifs)

  • Fourchette de prix de cession

  • Perspectives de développement

À noter
Bpifrance met à votre disposition une de cessions d'entreprises.

Votre projet peut être tourné vers la reprise d'une des entreprises suivantes :

  • Entreprise familiale : une gestion prudente et avisée avec des rapports sociaux plus directs et fondés sur la confiance

  • Start-up : un projet ambitieux qui vous laisse une plus grande latitude pour choisir les axes de développement

  • Entreprise en difficulté : une opération plus risquée, mais qui coûte moins chère à l'achat

  • Entreprise dont vous êtes salarié : vous connaissez bien l'entreprise et vous bénéficiez du soutien de votre ancien employeur avant et après la cession

Modifié le 25/11/2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr